S'identifier - Contact


La Fabrique de Frivolité un extrait

Maître Aragon anime une vente rarissime à l'Hôtel des Ventes d'Alençon...
Un bas d'aube en Point de France. De l'époque de Louis XIV,ses dimensions sont exceptionnelles : 320 cm de long sur 60 cm de hauteur.
- Quelques mots sur le Point de france peut-être ?
- C'est une dentelle en fil de lin, exécutée à l'aiguille. Cette technique à l'aiguille est typique du grand siècle, et correspond à l'origine de la production de dentelle en France, lors de la création des Manufactures royales, en 1665. En particulier à Alençon, à l'initiative de Colbert, qui voyait dans cette production française le moyen de réduire le déficit de la balance commerciale, notamment avec l'italie et la vogue du Point de Venise. Les pièces produites, pièces d'apparat, étaient destinées aux vêtements de cour. Une distinction rapide : Point de Venise, Point de France, Point d'Alençon et Point d'Argentan. Les premières dentelles adaptées du Point de Venise créées en france dans les Manufactures royales sont dénommées Point de France. Cette technique nécessite dix opérations successives correspondant à autant de métiers ce qui permettait une réalisation à la fois plus rapide et le maintien d'un secret de production. Chaque dentellière maîtrisait une étape. Les dentellières d'Alençon développent une technique propre, probablement plus raffinée, qui est baptisée Point d'Alençon. Ce bas d'aube, consiste en un volant circulaire de grandes dimensions, destiné à être fixé au surplis porté sur la soutane d'un ecclésiastique de haut rang. il est attribué à Jacques Bénigne Bossuet....

mfcomte dans La Fabrique de Frivolité
-